La pleine Conscience de la Colère

Publié le 6 Mai 2015

Nous devons faire face à notre colère, nous devons reconnaître sa présence et "prendre soin d'elle". Nous devons reconnaître notre affect et en prendre soin quand il se manifeste, et non tenter de le réprimer. Cependant, ce qui importe ici, c'est de savoir qui s'identifie à sa colère, la reconnaît et en prend soin. Il s'agit d'une énergie qui, si elle est trop puissante, peut devenir dangereuse pour nous. Il faut donc s'efforcer de produire une autre sorte d'énergie capable de reconnaître et de maîtriser la colère. Quelle autre énergie? - La pleine conscience . Aussi, chaque fois que nous sommes hors de nous, pratiquons la respiration et la marche conscientes, afin de stimuler la graine de la pleine conscience.

La pleine conscience n'est pas là pour réprimer. Elle est là pour accueillir, pour reconnaître. Elle est l'énergie qui nous aide à comprendre "qui" est là. Dans ce cas précis, nous pratiquons la pleine conscience de la colère. " J'ai conscience d'être en colère et je sais qu'elle est en moi." Dès que la pleine conscience est là, nous sommes en sécurité, nous pouvons sourire. La colère pourrait nous tuer. Sans pleine conscience, nous pourrions en être victime. Bon nombre de gens meurent à cause de cet affect, car il entraîne un choc dans tout l'organisme, une terrible pression, une grande souffrance à l'intérieur de l'être.

Il faut en permanence générer l'énergie de la pleine conscience en pratiquant régulièrement la respiration et la marche conscientes. Sans cela, rien ne pourra jamais nous apaiser.

LA COLERE.

THICH NHAT HANH.

La pleine Conscience de la Colère

Rédigé par L'Atelier de la Rainette Rieuse - Club de rire

Publié dans #Actualités

Repost 0